29 octobre 2014
jeudi, 26 décembre 2013 08:20

Nabilla arrêtée : Récit exclusif de sa folle escapade

Written by 

Ce fût une folle nuit à Los Angeles pour Nabilla lundi dernier. Témoignages.

Il est 21h. Nabilla sort de sa douche et se prépare pour une soirée "Alcohol, Drugs and Bitches" qui va démarrer dans peu de temps à Los Angeles, Californie. Invitée d'honneur, elle se doit d'arriver à l'heure. Elle doit également se faire belle. Elle commence à se maquiller.

Il est Minuit et demi. La bimbo a fini de se maquiller et revêt sa plus belle robe. Elle met des tongues et prend une serviette et un maillot de bain, comme spécifié sur l'invitation. Elle sort de sa chambre et monte dans sa berline de location.

Une heure du matin. Nabilla arrive à la soirée. Du moins, c'est ce qu'elle croit. "Quand j'ai lu Bitches sur l'invitation, j'ai tout de suite pensé que la soirée m'était dédiée. En effet, j'adore la plage. De plus, il était précisé "We hope you love to suck". Bien sûr que j'adore mes deux chaussettes! Je n'ai vraiment pas compris ce qu'il est arrivé par la suite."

En effet, croyant à une fête sur la plage, Nabilla arrive sur la plage de Santa Monica, descend de son véhicule et commence à chercher le lieu de la soirée. "C'est là que j'ai vu un homme avec des petits papiers dans les mains. Il faisait noir. Je me suis approché et je lui ai tendu l'invitation. Je lui ai dit "I am Nabilla, french star, I want to party and socks"."

La plage de Santa Monica

Mais voilà. Elle ignore que son accent a déformé le sens de sa phrase. L'homme, Peter Malote, sans domicile fixe depuis deux ans, comprend tout autre chose : "J'ai cru qu'elle me demandait si elle pouvait me faire une faveur sexuelle. Je lui ai donc... indiqué le chemin!" Nabilla, naïve, suit les gestes de Malote. "Je crois qu'il n'a pas compris que j'avais une invitation. J'ai donc cru qu'il me demandait ce que tout le monde veut que je fasse quand je demande quelque chose...". Elle s'execute.

Là, un policier, en patrouille sur la jetée, assiste à la scène. "Je m'appelle Michael Buffon. Je suis Sergent du Los Angeles Police Department depuis 6 ans. Ce genre de choses est fréquent à cette heure à Santa Monica." Il coure vers eux et leur somme de cesser immédiatement. Nabilla ne comprend pas. "Je n'ai rien compris, je me suis simplement dit qu'ils avaient amené un strip teaser déguisé, je me suis donc dit YOLO, vas-y Nabilla, montre-lui qui est la plus sexy ici!" Elle avance vers le policier et execute une Pole Dance autour de lui. Celui-ci la repousse. Elle s'énerve et retourne vers sa voiture. Le policier la suit. Elle pense alors qu'il cherche à l'agresser. Elle coure et démarre en trombe. S'en suit une course poursuite folle dans les rues de Los Angeles.

Michael Buffon

"Heureusement que la boite de vitesse est automatique, je ne sais pas encore passer les vitesses."

Soudain, le pire survient. Elle heurte viollement une Cadillac noire. Le SUV n'a rien, mais Nabilla est sonnée. Des hommes sortent du véhicule et, colériques, l'installent à bord. Ils démarrent sur les chapeaux de roues et s'évanouissent dans les rues sombres du Downtown.

Le véhicule des malfaiteurs

Quatre heures du matin. Nabilla se réveille, attachée à une chaise, baillonée dans une pièce sale et humide. Quatre hommes entrent. "Ils m'ont posé pleins de questions. Je répondais Yes car je comprenais rien. Je dis jamais non moi!"

Fatigués de ce dialogue de sourds, les malfaiteurs la relâchent. Elle est seule, pieds nus, dans un endroit totalement inconnu. Elle croise un petit homme drôlement vêtu, et lui dit : "Help me monsieur, I am perdue and I want to go home. Phone please, I need to tweet!" Celui-ci répond, dans un français impecable : "Telephone pour moi, E.T. veut téléphoner maiiiiiiiison!". Son doigt s'illumine. "Monsieur, j'ai besoin de téléphoner, plus que vous."

Ils détournent tous les deux la tête et ils voient une cabine téléphonique. Un rapide échange de regard, et ils se mettent à courir, à se bousculer, pour être le premier ou la première à utiliser ce téléphone. Nabilla, de part ses grandes jambes et la forme aérodynamique de son visage, gagne du terrain, tandis que E.T. est rejoint par Eliott, 8 ans, jeune membre du gang de la 8ème rue, qui l'aide à aller plus vite grâce à un BMX tuné.

Nabilla arrive tout de même première. E.T., en tentant de faire voler le BMX, s'est pris le feu rouge installé à 4 mètres du sol. Elle ne peut cependant pas entrer, sa poitrine faisant barrage. Cela laisse le temps à E.T. de se relever, durement. Eliott sort un TECH NINE et commence à ouvrir le feu sur Nabilla, ce qui lui crève un sein. Elle entre désormais dans la cabine et appelle le 17. Rien ne se passe. "Que je suis bête, à l'international, c'est le 112!" Rien ne se passe non plus. Soudain, des véhicules de police déboulent dans la rue. Eliott, E.T. et Nabilla sont arrêtés.

L'arme du crime

Nabilla passera 24 heures en garde à vue pour délit de fuite, accident avec mise en danger des citoyens et exhibition. Elle n'oubliera jamais cette soirée.

Michel Cymès : "Nabilla, je suis disponible pour regonfler ton ballon!"

Last modified on jeudi, 26 décembre 2013 20:55

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.

Faissebouuuque